Les galeries drainantes, appelées en provençal "mines", « caverno », « baumo », sont les aménagements de captage des eaux souterraines les plus utilisés dans les piémonts provençaux. Elles représentent une technique de captage qui consiste à drainer par gravité les eaux d'infiltrations et à les amener jusqu'à l'air libre pour irriguer des cultures ou alimenter des fontaines.

Une galerie drainante comporte:
- en amont, une partie drainante, creusée au-dessus de la couche imperméable et recoupant les fissures de l'aquifère. La pente est plus faible que celle du terrain naturel, ainsi le drain conduit l'eau captée à la surface;
- à l'aval, une partie de transfert où la galerie ne fait qu'assurer le parcours de l'eau; cependant elle peut continuer à recevoir des infiltrations par le toit et latéralement. Cette partie comporte souvent une rigole étanche pour éviter toute perte;
- à la sortie, une citerne de récupération stocke une débit faible mais continu et permet de gérer son utilisation suivant les besoins.
- un chapelet de puits d'évent, répartis tous les 20 à 40 mètres, suivant leur situation le long de la galerie, sert à l'évacuation des déblais, au curage et à la ventilation de la galerie.